Les villes face aux enjeux de la sécurité routière

Le contrôle de la vitesse n’est plus l’unique point de vigilance en zone urbaine. Avec la multiplication des moyens de déplacement tels que le vélo ou la trottinette, les situations dangereuses ne cessent d’augmenter. Les routes ne sont pas extensibles et il n’est pas toujours facile de cohabiter. Non-respect des priorités ou des feux tricolores, circulation sur les voies de bus ou vélos, non-respect des piétons… comment partager les routes et rues sereinement entre ce nouveau panel d’usagers ?

Le contrôle de la vitesse

En milieu urbain, limiter la vitesse est bien souvent la première étape afin de réduire le nombre d’accidents. La politique de vitesse 30 s’est généralisée dans un grand nombre de villes françaises. Détecter de façon précise les infractions de la vitesse donne encore du fil à retordre à bon nombre de collectivités, notamment si l’on tient compte de certains critères comme la reconnaissance multivoies, la capacité à mesurer précisément la vitesse des véhicules, ou encore l’identification de tout type de véhicule, y compris les deux-roues. Les systèmes de contrôle de la vitesse de pointe permettent une vigilance accrue grâce à leur capacité à mesurer la vitesse de façon précise, la reconnaissance des distances, la classification des véhicules, ou encore le suivi des véhicules notamment grâce à la technologie LiDAR 3D.

Mais pas seulement

Avec l’explosion du nombre de véhicules en circulation – et ce surtout depuis le début de la crise sanitaire -, le déploiement des différents modes de transport, l’aménagement d’un grand nombre de voies dédiées, etc., les possibilités d’infractions en sont démultipliées. L’un des principaux enjeux de la sécurité urbaine repose sur la gestion des différents flux de circulation et la capacité à les faire cohabiter. Le franchissement des feux tricolores au rouge, la circulation sur les voies dédiées aux bus ou aux vélos, le refus de priorité…, les collectivités doivent identifier l’ensemble des usagers qui empruntent leurs routes et rues, chaque type de véhicule ou piéton, et ainsi être en mesure de détecter tout type d’infractions.

Adapter l’aménagement urbain pour mieux gérer les flux de déplacement

Qui dit enjeux de trafic dit enjeux environnementaux car la multiplication des modes de déplacements n’est pas sans impact sur l’environnement et la santé. Alors que plus de 50% de la population mondiale vit en ville, ce taux bondira à 60% d’ici 2030. L’enjeu est donc de taille. Au fil du temps, la sécurité routière s’est imposée comme l’un des enjeux majeurs de l’aménagement des milieux urbains. Le développement des modes de transport induit une bonne gestion des nombreux flux afin de faciliter les déplacements et ce, en tout sécurité. Des solutions existent et permettent d’identifier et de classifier les différents usagers de la route, de les compter afin de récolter les données nécessaires à l’adaptation de l’infrastructure urbaine.

Nous contacter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter

Contactez-nous

S’inscrire à la newsletter