PRESSE 📰 – Des capteurs intelligents pour fluidifier le trafic et faciliter les déplacements des usagers

Créée en 1994, PARIFEX opère dans l’ingénierie et les systèmes de contrôle de vitesse. Son savoir-faire repose entre autres sur une approche numérique de contrôle-commande : PARIFEX définit les interactions entre des capteurs et les écrans de contrôle dans le domaine industriel. Ainsi, la lecture des données (température, pression, débit…) provenant de ces différents capteurs permet aux opérateurs d’avoir des informations en temps réel et de prendre des mesures adaptées. Depuis peu, PARIFEX met également ses compétences au service de la mobilité urbaine, grâce à des capteurs utilisant la technologie LiDAR. Franck Peyré, Président de PARIFEX, nous en dit plus.

« Smart cities » est un nouveau concept de développement urbain. Comment vous y êtes-vous adapté ?

Il y a cinq ans, nous avons intégré dans nos développements un capteur innovant reposant sur la technologie LiDAR et l’intelligence artificielle (réseaux de neurones), permettant un scannage par laser de la zone surveillée, grâce à laquelle des mesures de distance sont prises en temps réel, et à une certaine fréquence. Ces informations brutes sont ainsi exploitées par l’équipe R&D de PARIFEX, qui investit près de 20 % de son CA en recherche et développement chaque année, dans le but d’apporter à ses clients les informations dont ils ont besoin. Cela permet ainsi de repérer ce qui est en mouvement, et donc, d’observer l’ensemble des usagers de la route. En parallèle, nous avons réussi à superposer ces images avec de la vidéo pour un rendu plus précis. Nous sommes d’ailleurs consultés sur des projets à l’international pour l’installation de ces capteurs, qui deviennent sources d’information à exploiter pour les états, les collectivités locales, ou d’autres structures destinées au grand public.

Quels sont les objectifs d’une telle technologie ?

Il y a une multitude d’applications de ce système. Les villes peuvent en avoir besoin pour assurer une sécurité physique, fluidifier le trafic, ou bien agir pour l’environnement.

Prenons tout d’abord l’exemple des systèmes de contrôle de la vitesse. La technologie LiDAR s’avère utile afin de suivre la vitesse d’avancement des véhicules et de constater (ou non) une infraction via la vidéo. Sur un autre registre, l’analyse par scan est judicieuse en termes de comptage intelligent. Très souvent, les villes souhaitent connaître le type et le nombre d’usagers circulant sur la voirie (piétons, cyclistes, voitures, etc.) afin d’adapter l’environnement routier à leurs besoins. Face aux systèmes de comptage actuels, les solutions PARIFEX permettent d’aller plus loin et de préciser des informations telles que l’interdistance, la vitesse, le profil des usagers, etc. PARIFEX a notamment remporté un appel à projets d’innovation pour le ministère de la Transition écologique et réalisera une expérimentation dans les prochains mois.

Nous allons également mener un test en Allemagne, dans une grande ville, sur ce qui s’apparente à un périphérique. Normalement, les camions n’ont pas le droit d’y transiter : ils peuvent y passer uniquement s’ils doivent s’arrêter pour effectuer des livraisons, par exemple. PARIFEX déposera des capteurs à différents endroits, dans le but d’observer le temps de passage des véhicules. Si ce temps d’un point A à un point B est trop court, cela signifie que le camion ne s’est pas arrêté et qu’il est donc en infraction. Un message sera ensuite envoyé aux autorités locales. Là encore, les objectifs étant de fluidifier le trafic et de réduire la pollution.

L’intérêt d’une telle technologie passe aussi par l’accompagnement des navettes autonomes : elles ont encore besoin de savoir ce qui se déroule autour d’elles. PARIFEX a mené une expérimentation sur ce thème et a installé des capteurs sur un rond-point, afin d’envoyer des informations à la navette en amont. Si un enfant court vers le rond-point en étant caché par un véhicule, la navette risque de ne pas le voir. Or, les capteurs analysent cette trajectoire et informent la navette de ce risque de collision potentielle, lui permettant de diminuer sa vitesse. Par ailleurs, le système LiDAR peut également adapter intelligemment les feux tricolores pour fluidifier le trafic et commander l’éclairage public en fonction de la présence d’usagers. Enfin, il est capable de détecter une place de parking disponible. Il pourrait donc tout à fait être connecté à une application mobile pour que les usagers trouvent facilement où se garer.

capteurs

Parmi les besoins exprimés par les villes ou les grandes agglomérations, avez-vous noté une tendance en particulier ?

L’écologie et la facilité des déplacements ! Elles veulent connaître quels types de véhicules circulent, et souhaitent limiter au maximum les émissions polluantes tout en fluidifiant l’usage de la voirie. Elles ont alors besoin de contrôles et de statistiques pour mettre en place des mesures, telles que la création de voies dédiées, les limitations de vitesse, les restrictions de zones, l’installation d’éclairages et feux intelligents…

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter

Contactez-nous

S’inscrire à la newsletter