ITS World Congress 2021 : ça roule pour le secteur de la mobilité

L'innovation au cœur de l'actualité à l'occasion du congrès ITS World

Après une longue période d’absence, les professionnels du secteur des transports et de la mobilité n’ont pas caché leur plaisir de se retrouver, du 10 au 15 octobre derniers, à Hambourg, à l’occasion d’ITS World Congress. Une édition sans nul doute placée sous le signe de l’innovation et de la technologie.

Il y a quelques semaines, la ville verte du Nord de l’Allemagne recevait des milliers de professionnels du secteur des transports et de la mobilité venus du monde entier pour se retrouver à l’occasion du congrès ITS World, près de deux ans après le début de la pandémie. Et ils n’ont pas chômé ! La période a été propice à la réflexion, à l’évolution et aux développements de solutions et de services ambitieux. Pour Claire Legrand, chef de projet chez PARIFEX, « L’effervescence était palpable lors de ce premier grand salon post COVID. Visiteurs, exposants, intervenants, organisations… tous étaient ravis de se retrouver, de voir ce que sont devenus leurs partenaires ou potentiels partenaires pendant tout ce temps. » Avec plus de 13 000 visiteurs, la communauté ITS a réaffirmé les enjeux à venir en matière d’amélioration de la mobilité pour l’ensemble des usagers, qu’il s’agisse des piétons, des voitures, camions, bus, vélos, ou encore des nouveaux modes de déplacement comme la trottinette.

L’innovation

Le salon a mis en lumière les avancées technologiques mises au point ces dernières années : drones, solutions de ticketing sans contact, collecte de données… Et elles ont suscité la curiosité des visiteurs ! Pour Marie-Pierre Aguirregabiria, chef de projet, « Le secteur des ITS est riche en innovation par ces acteurs dynamiques et ses solutions variées, c’est un secteur qui bouge beaucoup. Mais le travail est loin d’être terminé et ce secteur est encore en recherche de réponse sur l’évolution de la mobilité. On parle de beaucoup de choses, mais il y a encore beaucoup à faire sur la façon de les déployer au niveau mondial. » Même si le futur reste à bâtir, l’avenir est bel et bien en train de se construire dans un secteur où tous partagent la même ambition : celle d’offrir à tous les usagers un monde plus sûr et plus respectueux de l’environnement. 

« Le futur se construit aujourd’hui, les infrastructures de demain se construisent dès maintenant afin d’améliorer la circulation dans la ville, réussir à créer des espaces adaptés à chaque usager, où tout le monde peut circuler en sécurité et en harmonie. »

La sécurité

Parmi les problématiques phares évoquées lors du congrès, la sécurité routière s’est une nouvelle fois imposée. Alors que l’OMS rappelle que la vitesse est responsable de 30% à 50% des accidents mortels sur la route, ce fléau persiste aux quatre coins du globe. C’est d’ailleurs ce qu’a souligné Auma Obama, fondatrice de Sauti Kuu Foundation qui agit pour l’indépendance et l’autonomie des enfants kényans, lors de la cérémonie d’ouverture du congrès. « J’ai été marquée par la prise de parole de Auma Obama, qui a mis en lumière d’autres problématiques de transport pour tous, en Afrique par exemple. », confie Claire Legrand. En effet, elle a rappelé que, dans le monde entier, et particulièrement dans les pays d’Afrique, la sécurité routière demeure la principale cause de mortalité sur les routes. Excès de vitesse, non-respect des espaces réservés à chacun des usagers, mortalité des piétons… un travail de fond est nécessaire afin de faire évoluer les comportements. Et des solutions existent pour renforcer la sécurité sur les routes et au cœur des villes comme le contrôle des excès de vitesse, des priorités, ou encore du bon respect des voies réservées. Pour Marie-Pierre Agguirregabiria, d’autres acteurs mondiaux sont concernés par les enjeux de la sécurité routière « On a remarqué des marchés émergents en termes de mobilité comme les pays de l’Europe de l’Est, comme la Roumanie et l’Estonie par exemple. Ces problématiques concernant le monde entier, même si c’est à des échelles différentes. »

Nous contacter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter

Contactez-nous

S’inscrire à la newsletter